Sponsoring TJV

Transat Jacques Vabre
Jiliti sponsor du nouveau défi de Clément Giraud et Erik Nigon

Clément Giraud et Erik Nigon associés sur la Transat Jacques Vabre 2021

Clément Giraud et Erik Nigon à l'arrivée du Vendée Globe

Le skippeur toulonnais, Clément Giraud, 21ème du dernier Vendée Globe participera à la prochaine Transat Jacques Vabre en binôme avec Erik Nigon, l’audacieux et généreux propriétaire de l’Imoca.

Le tandem s’est rencontré suite à la perte du bateau de Clément lors de la dernière Transat Jacques Vabre. Navigateur chevronné et audacieux, Erik propose à Clément de lui prêter son bateau afin que celui-ci participe au Vendée Globe. De là est né une formidable amitié entre les 2 marins qui les mène à concourir ensemble pour la prochaine Transat Jacques Vabre.  

Rendez-vous le 7 novembre 2021 pour l’écriture d’un nouveau chapitre fort en esprit d’équipe et camaraderie d’une durée de 3 semaines et un retour aux sources comme point d’arrivée : la Martinique, là où est né Clément Giraud.

« Avec ce bateau, il a fait un tour du monde, j’ai fait quatre transats : on a des choses à se dire ! » – Erik Nigon

Une 15ème édition sur la célèbre Route du Café

Pour cette nouvelle édition de la Transat, nos deux skippeurs vont retracer l’historique « Route du Café », itinéraire qu’empruntaient les navires marchands du 18ème et 19ème siècles pour transporter de précieuses ressources toujours très prisées de nos jours : le café, le cacao, le coton…

Départ le 7 novembre au Havre, le premier port caféier de France, où s’élanceront pas moins de 60 bateaux, un chiffre record jamais atteint depuis l’édition de 2007.

Nos deux skippeurs se lanceront sur cette course de presque 10 000km en descendant l’Atlantique pour rejoindre l’archipel de Fernando de Noronha situé aux abord du Brésil et inscrit au patrimoine de l’UNESCO. Passé ce point clé de la course, les deux sportifs vont poursuivre vers Fort-de-France où se tiendra la ligne d’arrivée, en Martinique dans les Caraïbes, pour une durée totale d’environ 3 semaines d’émotions fortes et défis à relever.

Carte Transat Jacques Vabre 2021
Affiche Transat Jacques Vabre 2021

Sur cette Transat Jacques Vabre, des valeurs engagées et partagées par Jiliti

En plus de vouloir créer un évènement sportif riche en histoire, la Transat Jacques Vabre souhaite promouvoir cette année de nouvelles ambitions :

– la volonté d’innover sur les enjeux environnementaux et l’engagement en matière de RSE via notamment un concours destiné aux Start-ups et étudiants pour mettre en avant des projets favorisant la baisse de nos impacts sur l’environnement ;

– la féminisation dans le course au large, en encourageant le projet de navigatrices souhaitant s’engager dans une première course transatlantique pour amener une égalité au sein de ce milieu sportif.

Ces valeurs, nous les partageons chez Jiliti, à différents niveaux :

– une démarche de responsabilité sociétale (RSE) appliquée à l’ensemble de nos activités: augmentation de la durée de vie des matériels informatiques, remise en état des équipements, recyclage des pièces …

la parité entre les hommes et les femmes à tous les niveaux de l’entreprise. Chez Jiliti nous sommes convaincus que l’égalité entre les hommes et les femmes est un réel levier de performance.

La version virtuelle de la Transat

Virtual Regatta

Pour cette 15ème édition, la course sera disponible pour tous sous une forme virtuelle grâce au jeu Virtual Regatta. Après avoir eu une participation record de plus de 1 million de joueurs lors du dernier Vendée Globe,  cette application propose au grand public de vivre cette course historique avec leur propre bateau virtuel.

A bord de l'Imoca , un data center au cœur de la course

L’Imoca, prêté par Erik, a prouvé sa fiabilité lors du dernier Vendée Globe. C’est donc tout naturellement que notre duo choisit de reprendre le large à bord de cet Imoca pour venir à bout de la Transat Jacques Vabre où Clément a une revanche à prendre en raison de l’incendie de son ancien Imoca, le « Fortil », six jours avant le départ de l’édition 2019 de la Transat.

Objectif  : parcourir presque 10 000km en moins de 3 semaines.

Les deux skippeurs vont devoir coopérer dans la gestion de la navigation, la météo, les avaries, les problèmes techniques… Pour faire face aux aléas possibles, une organisation rigoureuse s’impose et la technologie est un allié précieux.

« Un Imoca* possède un mini datacenter à bord, avec tous les équipements en miniature. Pour une sécurité maximale, tous les équipements sont redondants. ”précise Erik Nigon, propriétaire du bateau et également chargé de Mission numérique auprès de la DG de AIDES (Mécénat de compétences AXA) et ancien secrétaire général de la DSI groupe d’AXA et CTO d’AXA.

A bord, les 2 marins disposent ainsi de supports et technologies embarquées suivants :

  • – un réseau local avec accès Internet
  • – deux serveurs
  • – deux antennes satellite
  • – trois smartphones
  • – deux tablettes
  • – deux caméras Go Pro
  • – une caméra fixe
  • – le système anticollision Oscar
  • – d’hydro-générateurs pour fabriquer de l’électricité sans émission de carbone
Imoca, data center des mers

Clément Giraud

Le navigateur Clément Giraud est un véritable adepte des chemins de traverse qui a fait de sa vie une aventure maritime. Il s’est essayé à tous les supports : Mini, TP52, Volvo, Class America, Orma, Farr40 sur toutes les mers du globe, des Antilles, où il a vécu jusqu’à 18 ans, au grand nord en passant par la Polynésie. 

Également passionné par la technique, il a développé une expertise en mécanique et en voilerie ; et a construit deux bateaux. 

Il a à son palmarès : 129 régates et courses, en multicoques et monocoques, aux quatre coins du globe ; plus de 25 victoires et 40 podiums ; 135 000 milles parcourus en équipage, 20 000 en double, 22 000 en solitaire.

Erik Nigon

Erik est un passionné de sports nautiques depuis son enfance (optimist, planche à voile, dériveur et croiseur côtier). Après avoir passé des études d’ingénieur, il participe à un bon nombre de régates et cela pendant 15 ans. 

Aujourd’hui, il est l’un des responsables informatiques du groupe Axa mais conserve malgré tout son esprit aventureux envers la mer. Et dans cet état d’esprit qu’il a prêté son bateau à Clément Giraud lors du Vendée Globe 20-21.

Son palmarès est riche en expérience tant par ses différentes régates ainsi que par ses transats : arrivé 3ème au Transat Québec Saint-Malo de 2012 ; 4ème au Transat Jacques Vabre de 2013 et bien plus encore.

Erik Nigon

* un IMOCA est un des monocoques de course les plus rapides. Ces voiliers légers et résistants aux pires conditions sont à la pointe de la technologie.