Sponsoring

Cap sur le Vendée Globe !
Jiliti autour du monde avec Clément Giraud

L'incroyable défi du Vendée Globe !

Un pari tenu pour une arrivée triomphale !

Célébration de Clément Giraud à l'arrivée du Vendée Globe

Il s’était fixé 100 jours et aura mis 99 jours 20 heures et 8 minutes pour son 1er tour du monde à la voile, en solitaire, sans escale et sans assistance.

Clément Giraud, notre skipper, est arrivé le 17 février 2021 à 10h28, à la 21ème place du classement de ce Vendée Globe 2020 – 2021.

Il aura parcouru 28.138 milles (45 283,721 km) à la vitesse moyenne de 11,74 nœuds (21,74 km/h).

 

Ses premiers mots à son arrivée ont été :

 « Je n’ai pas de mots, bizarrement c’est arrivé un peu vite. Cette nuit j’étais occupé tout le temps, juste le temps de me raser, me faire un café et c’était l’arrivée. C’est une grande émotion, je suis comme anesthésié et sans doute que la remontée du chenal me permettra de réaliser. J’attends la marée pour rentrer. Pas question de remonter le chenal sans mon bateau. On est parti ensemble, on rentre ensemble ! J’ai fait le tour ! C’est incroyable ! J’ai fait le tour de la terre ! »

 

Retrouvez son arrivée, sa remontée le long du Chenal ainsi que sa conférence de presse sur le site du Vendée Globe 2020.

 

Découvrez le communiqué presse.

Jiliti, présent pour assister et féliciter l'exploit

5 Jilitiens se sont rendus aux Sables d’Olonne pour assister à l’arrivée triomphante de Clément Giraud à la 21ème place de cette course de longue haleine et partager ce moment magique et unique.

Participer au Vendée Globe est une fantastique aventure humaine !

Ce partenariat a permis de soutenir deux enjeux forts pour Jiliti et Clément Giraud.

Cette course mythique fut une réelle opportunité pour développer la reconnaissance de Jiliti et d’embarquer ses équipes et clients dans un projet unique tout en saluant ses nombreux contacts (partenaires, clients, …) à travers le globe tout au long de la course. Cette expérience fut aussi l’occasion de rappeler que la technologie est plus que jamais au service des humains, tout aussi bien sur terre que sur mer.

Après avoir perdu son bateau en 2019, parti en fumée, et son sponsor, les espoirs de Clément Giraud étaient minces pour participer à cette édition du Vendée Globe. C’était sans compter sur la générosité de son ami skipper Erik Nigon, qui n’a pas hésité à se retirer de la course pour lui prêter son bateau. Erik Nigon est non seulement skipper mais aussi spécialiste de l’IT.

En aout 2020, Jiliti a répondu à l’appel de Clément Giraud, avec qui nous partageons de nombreuses valeurs, en devenant un de ses sponsors afin de lui permettre de prendre le départ de cette course mythique.

Une histoire de passion

Clément Giraud, Erik Nigon, Stéphane Hascoët

Stéphane Hascoët, Jiliti 

«Le Vendée Globe est une fantastique aventure humaine! Il existe de nombreux points communs entre l’aventure de Clément Giraud et celle de Jiliti. 40 ans cette année pour Clément, 40 d’expériences pour Jiliti. Tout comme Clément, nous réalisons notre rêve en devenant indépendant et souhaitons aller au bout de nos ambitions, avec une volonté de conquérir le monde. Le Vendée Globe est une opportunité pour nous de faire connaitre notre nouvelle marque, d’embarquer nos équipes et de saluer nos clients internationaux tout au long de la course.
Avec Clément, nous partageons les mêmes passions de l’engagement, du dépassement de soi et de l’esprit d’équipe.»

Clément Giraud, skipper de l’IMOCA* Compagnie du Lit / Jiliti 

« C’est un soulagement ! Les jours passaient, on y croyait parce que nous sommes d’insatiables optimistes… donc on avait anticipé la logistique technique et le chantier à faire. Tout était prêt, il n’y avait qu’à appuyer sur le bouton. La Compagnie du lit et Jiliti sont arrivés à la limite du faisable, au moment où c’était encore possible, dans de bonnes conditions. Et quand nous avons appuyé sur le bouton, beaucoup de compétences ont spontanément rejoint l’équipe. Nous sommes nombreux et bien organisés. Nos partenaires techniques ont été hyper réactifs également. »

Erik Nigon, propriétaire du bateau et skipper remplaçant

« Nous surfons une vague positive depuis la Vendée Arctique Les Sables d’Olonne. Il était logique que nos projets se rejoignent. Ils sont avant tout des aventures auxquelles nous voulons donner du sens. J’ai porté les couleurs de la lutte contre le SIDA, Clément soutient beaucoup d’associations. Je reste associé au projet Vendée Globe et aux courses qui suivront. »

Un data center au cœur de la course

Surnommée l’Everest des mers en raison de sa difficulté, cette course en solitaire, sans escale et sans assistance, est une épreuve humaine extrême. Seuls pendant quasiment trois mois, les skippers doivent tout gérer : la navigation, la météo, les soucis techniques… Pour faire face aux aléas possibles, une organisation rigoureuse s’impose et la technologie est un allié précieux.

« Un Imoca* qui part faire le tour du monde en 100 jours maximum c’est réellement un mini datacenter sur la mer, avec tous les équipements en miniature. Pour une sécurité maximale, tous les équipements sont redondants. ”précise Erik Nigon, propriétaire du bateau et également chargé de Mission numérique auprès de la DG de AIDES (Mécénat de compétences AXA) et ancien secrétaire général de la DSI groupe d’AXA et CTO d’AXA.


A bord, Clément Giraud dispose ainsi de supports et technologies embarquées suivants:

  • – un réseau local avec accès Internet
  • – deux serveurs
  • – deux antennes satellite
  • – trois smartphones
  • – deux tablettes
  • – deux caméras Go Pro
  • – une caméra fixe
  • – le système anticollision Oscar
  • – d’hydro-générateurs pour fabriquer de l’électricité sans émission de carbone

Vendée Globe

Le Vendée Globe est une course à la voile, autour du monde ( 40 075 kilomètres), en solitaire, sans escale et sans assistance sur des voiliers monocoques 60 pieds IMOCA*. Elle a lieu tous les 4 ans et dure en moyenne 3 mois.

Cette année 33 bateaux sont en lice avec des skippers de différentes nationalités.

A chaque édition, plusieurs millions de spectateurs assistent au départ et à l’arrivée et suivent cet événement dans les médias cette course de renommée internationale.

Clément Giraud

Le navigateur Clément Giraud est un véritable adepte des chemins de traverse qui a fait de sa vie une aventure maritime. Il s’est essayé à tous les supports : Mini, TP52, Volvo, Class America, Orma, Farr40 sur toutes les mers du globe, des Antilles, où il a vécu jusqu’à 18 ans, au grand nord en passant par la Polynésie. 

Également passionné par la technique, il a développé une expertise en mécanique et en voilerie ; et a construit deux bateaux. 

Il a à son palmarès : 129 régates et courses, en multicoques et monocoques, aux quatre coins du globe ; plus de 25 victoires et 40 podiums ; 135 000 milles parcourus en équipage, 20 000 en double, 22 000 en solitaire.

* un IMOCA est un des monocoques de course les plus rapides. Ces voiliers légers et résistants aux pires conditions sont à la pointe de la technologie.